Si vous versez dans un shaker une voix unique,genre mélange de Daran et Blondin, une -voire plusieurs guitares- presque accordées ou pas selon la volonté du gazier, du Blues, du vrai, celui d'avant la commercialisation du genre, du roots de salles de concerts enfumées (avant..), des textes du quotidien qui énerve (ou pas), une casquette vissée sur la tête, des restants de whisky et de tabac accrochés aux cordes vocales et un bootleneck sur un doigt… C'est bon! Le cocktail se prénomme RONAN.
Son style unique, en one-man band, vous emporte plus dans les bayous du Mississippi que sur les rochers de la côte Lorientaise. Inspiré par les grands interprêtes du blues des années 30/40 (Son House, Charley Patton, Muddy Waters, Robert Johnson;bukka white…) ainsi que par l'incontournable Calvin Russel, Ronan chante et joue de ce côté sombre, dans le respect des complaintes voulues par le genre …

Facebook

Site Web